clic sur l'image
Click on the image
RETOUR index

Mollement alanguie
devant une toile *
de Josep Grau-Garriga
et accoudée, sans gêne,
sur une de de ses sculptures*,
la Maja,
celle de Francisco de Goya,
sans doute légèrement dépaysée, semble, du coin de l'oeil,
chercher une sortie.

*peinture "Vell Combatent" (1988)
*sculpture "Souveni d'enfance" (1988)

 

Gérard Bertrand
Rencontre avec Josep Grau-Garriga

Maja

Grau-Garriga Gérard Bertrand