Marcel Proust
Franz Kafka
Alfred Hitchcock
Grau-Garriga Picasso Tapies Miro
et les 14 Rencontres
Rencontres
Josep GRAU-GARRIGA
Rencontres fortuites
Rencontres
Julien GRACQ
Rencontres en couleurs
Faces of jazz
Manières noires
Entre chien et loup
Petit catalogue

Gérard BERTRAND

La suite de ses travaux est constituée de 23 ensembles.

En gravure et peinture d’abord, puis en photographie où il s'impose des contraintes de format, de support, de couleurs et de thème dont il change à chaque série.

LES DÉBUTS
De 1980 à 1984, Gérard Bertrand pratique la gravure dans l'atelier des Beaux-Arts d'Angers.
A partir des années 2000, la découverte de l'ordinateur et des logiciels de création numérique
lui ouvrent un plus vaste champ de possibilités créatives.

Dans cette période, pour fabriquer ses images, il assemble alors des éléments issus essentiellement de photographies personnelles, constituant ainsi ses 15 séries de " VISIONS PHOTOGRAPHIQUES"
où il "met en scène", en quelque sorte, des personnages ou des événements parfois bien éloignés, venus de mondes différents, mais qui seront réunis par le thème commun de chaque série.

Son travail de photographe plasticien l’amène alors à remodeler ses clichés, puis, le plus souvent,
à ajouter un ou plusieurs éléments dans l’intention de créer des images à énigme. Il fabrique ainsi des espaces illusionnistes, souvent teintés d'humour poétique et d'esprit "surréalisant".

LES MOMENTS FORTS
Dans la suite de ses 15 suites numériques , on remarquera particulièrement :
*Les deux séries inaugurales, deux hommages, parfois impertinents mais respectueux,
à Franz Kafka et Marcel Proust.

*Une série initiée après une rencontre avec Julien Gracq et la lecture de ses œuvres.
*Enfin, le travail en commun pendant deux années avec le peintre-lissier catalan installé en Anjou, Josep Grau-Garriga avec qui il mettra en œuvre un projet imaginé à deux autour de la photographie. Malheureusement, l'exposition commune et déjà programmée sera annulée à la suite du décès
du peintre.

DES CONTRAINTES COMMUNES
Résumons.
Chacune des séries obéit donc à des contraintes décidées au départ.
Par exemple, le nombre d’images, la présence de légendes ou pas, le support, le format, la couleur ou le noir et blanc.
La méthode est identique : pour les premières séries : assembler après une longue recherche iconographique des éléments photographiques venus de sources multiples et qui seront "travaillées” après leur numérisation.
Plus tard, des indices souvent discrets que chacun pourra rechercher seront ajoutés dans un cliché personnel qui, retravaillé, constituera le décor de la scène.
Et à ce moment, des pistes s’ouvriront et les histoires, celles cachées et celles qui restent à inventer, prendront vie grâce à la sollicitation de l’imaginaire du regardeur.

L'ESPRIT

Créant des espaces illusionnistes, souvent teintés d'humour poétique et à l'esprit surréalisant,  l'auteur de ces visions photographiques avec ses images parfois énigmatiques sollicitera l’imagination de ses visiteurs et ainsi le plaisir sera partagé, l'espère-t-il.

Gérard Bertrand

Rencontres gravées
Tableaux des éléments
PHOTOPICTUS
Intrusions
AFFICHES
Julien Gracq en attente
BRETAGNE en sépia